Le jeu de la bière présenté est une simulation, un jeu d’entreprise développé par le MIT dans les années 60. Preuve que l’on n’a pas attendu le numérique pour développer des jeux sérieux.

Le jeu est assez simple à mettre en place et à jouer, mais il n’en est pas pour autant très efficace pour mettre en évidence les problèmes qui peuvent apparaitre dans une chaine logistique.

Il s’agit de coordonner et rentabiliser une chaîne d’approvisionnement à quatre étapes, 1 à 4 joueurs pouvant être responsable de l’une d’elles :

  • le brasseur ;
  • le distributeur ;
  • le grossiste ;
  • le détaillant.

L’animateur joue le rôle du consommateur ou du client en bout de chaine.

Il est donc possible de jouer avec une équipe très restreinte de 4 joueurs minimum, mais ce sera plus intéressant à 16 par chaine. Et comme on peut mettre plusieurs chaines en concurrence, on peut virtuellement avoir un très grand nombre de participants.  Pour gérer sereinement les tables concurrentes, il est préférable de se restreindre à 2 ou 3 simultanées.

Si plusieurs chaines jouent en parallèle, elles seront synchronisées par l’animateur.

Le jeu dure généralement 1h30, il faut être en mesure de réaliser suffisamment d’itérations pour voir les effets induits par les prises de décisions et l’incertitude qui entoure les commandes.

Chaque équipe tient un inventaire et chacun peut aussi être en rupture de stock. Tenir un inventaire coûte 50 cents par unité par tour, être en rupture de stock coûte un dollar par unité et par tour.

On ne peut pas sauter d’étape et une commande ne circule pas plus vite que les caisses de bière. Autrement dit, quand le détaillant passe une commande au grossiste, elle prendra deux autres tours avant de se rendre au fabriquant. Quand le fabriquant envoie une livraison, elle prendra deux tours supplémentaires avant de se rendre au détaillant. Ainsi chacun doit prévoir et commander d’avance, chacun doit tenir un inventaire ni insuffisant, ni trop lourd.

Comme il s’agit d’un jeu d’équipe, chaque membre devrait essayer de minimiser les coûts pour l’ensemble de la chaîne et non seulement pour sa seule étape. Mais comme la communication entre les équipes n’est pas autorisée, tout peut arriver…

Ajoutez-y quelques aléas et imprévus et vous aurez un jeu qui ressemble à la vraie vie.

Il s’agit surtout d’un jeu de chiffres, mais il est apparemment fort amusant pour les étudiants et permet de comprendre comment optimiser une chaîne d’approvisionnement.

Il y a de nombreuses références à ce jeu sur le Web, et nous n’entrerons pas plus dans les détails. Nous vous proposons ci-dessous un certain nombre de documents à imprimer pour animer le jeu plus facilement.

Cartes représentant les bières transportées tout au long de la chaine.

Le « tapis de jeu » en français ou en anglais et à imprimer en A3.